Le procès avait duré plusieurs jours. Il y avait sans aucun doute préméditation,  un lourd casier judiciaire avec récidives multiples, aucun meurtre connu à l'actif précédemment, pas de proxénétisme ni d'affaire de moeurs, une bonne conduite notoire à chaque purgation de peine, des antécédents psychiatriques, un comportement violent et paradoxal. Il a plaidé coupable, il a plaidé jalousie, il a dit qu'il avait voulu ensuite retourner l'arme contre lui, mais qu'il s'était râté! Au grand désespoir de la famille, pour 20 ans de réclusion criminelle réclamés, il en avait pris que 15, n'avait pas fait appel, et le système de remises de peine aidant, risquait de se retrouver dehors bien trop rapidement.

Il y avait Maïalen, cette fille qui avait partagé un temps nos cours,  et qui était sortie avec lui (avec qui n'était-elle pas "sorti"?), mais elle l'avait suivi lorsqu'il avait été coffré et détenu en maison d'arrêt assez longtemps à Fresne je pense. Elle demeurait toujours plus ou moins sa maîtresse, pourquoi l'avait-elle laissé tomber ensuite ? C'est ce qui avait permis je crois à Tana de revenir à la charge et de l'épouser en dépit de tout avis très défavorable de son entourage. Je pense que Maïalen le "tenait" toujours, d'une certaine façon. Mais personne n'a parlé d'elle au cours du procès, si on la retrouvait, peut-être en saurait-on bien plus! Je ne l'avais pas aperçue à l'enterrement de Tana, mais elle n'avait sans doute aucun intérêt à s'y présenter.

Il y avait autrefois comme une rivalité sourde entre Maïalen et moi, dès son arrivée au lycée. Elle s'est invitée dans notre bande, elle a joué de ses grands cils de biches aux abois, et elle est sortie assez longtemps avec mon meilleur ami, moi? je n'ai eu qu'à aller me faire voir ailleurs! C'était une fille qui paraissait beaucoup plus adulte ou mature que les autres, en fait parce qu'elle était plus âgée, et qu'elle avait redoublé plusieurs fois. Maquillée, pomponnée comme une princesse, elle en "jetait" et en plus elle "minaudait" c'était trop (craquant pour les candidats chevaliers et bacheliers!)
Que mon poète se pâme d'amour pour elle, ça me sortait par les yeux! Oui j'avoue que j'étais jalouse et terriblement dépitée par le fait qu'il se soit laissé prendre au vol en arabesques de ce papillon déjà défraîchi, aux feux de cet "astre" menteur et félon! Maïalen, après être sortie plusieurs mois avec notre bande a tourné ensuite les yeux vers Manu Lozubi, un grand, un mec, un vrai! Et voilà comme elle a quitté mon meilleur pôte pour un (déjà) malfrat! Moi j'ai jamais récupéré mon pôte, mais après le passage de cette "trainée", je n'en aurais voulu pour rien au monde, c'est du moins ce que me dictait mon jeune orgueil d'oiselle blessée!

A cette heure, je m'en ficherais bien de toute cette histoire ancienne, si seulement le fantôme de Manu n'avait pas refait surface, avec toutes nos blessures passées!
Ca m'inquiète vraiment de me retrouver face à Manu un de ses quatre matins, quand on sera rendu à la nature lui, comme moi. Et ça m'inquiète de pas savoir ce qu'est devenue Maïalen!

Comme tout traîne terriblement en longueur, les processus judiciaires sont-ils totalement bloqués par surcharge? ou est-ce mon cas qui ne les interesse pas? Ou est-ce que ça ne les interesse pas de revoir mon procès et de me permettre de retrouver la liberté rapidement?

Moi, la liberté, elle m'interesse dans la mesure où Manu Lozubi et son ex compagne ne cherchent pas à me faire un mauvais coup ou un mauvais sort!
Aucune envie d'être soupçonnée de fautes non commises et de servir de cible à tort!

Hazzel (extrait journal Hazzel - début de cette page de journal)

 

KNTHMH (chemins de la mandragore 11)  cette histoire a commencé ici