Monsieur,
vous avez raison!
les blagues les plus courtes sont les moins longues!

et je m'en vais me taire désormais puisque vous me menacez d'un gigantesque procès si je ne n'obtempère pas.

Et oui, pas de bulles, pas de vagues!
Nous ne prendrons pas le même esquif sur la mère (électrônale) électorale!

Oui pas de scandale, je vous reçois 5/5, nous sommes en pleines européennes, j'ai bien saisi, l'an passé, nous étions en pleines municipales et sénatoriales, et l'année avant en pleine démocratie, juste avant les présidentielles.

Ok, ça roule ma poule, "Claques" se couche sous l'arbitre, et Hadopi faisant voiles vers nous, de toutes manières, ma bannière étant obsolète, je m'éviterai la croix du déshonneur et de l'amende non virtuelle à payer.

La pillule est amère à passer, longue vie à la mandragore et ses pendus juste au-dessus!

Je passe la main à Passy, qui n'a d'yeux (que pour pleurer) pour sa belle Gazelle (Hazzel) et qui, tel Zorro, saura bien la délivrer ou lui filer le bouillon d'onze heure discréto, pour pas se faire pincer, parce que c'est pas permis de voir agoniser une belle jouvencelle sans lever le petit doigt, et en brandissant l'anathème: pas d'oeufs Thanasie!

Mais qu'on l'empoisonne ou qu'on la débranche, par pitié ou humanité! le reste n'est que fariboles!

J'ai bien l'honneur, sur ce!

Votre "fou du roi" bientôt embastillé

François comme les habitants du beau pays de Navarre (je m'appelle aussi T. mais ça c'est pour les intimes dont vous n'êtes pas)

"Claques" votre mag à zines en dernière ligne droite avant le trou

 

NB: les textes de ce roman sont tous fictifs et ne renvoient à aucune "affaire" ni présente, ni passée
l'histoire commençait à cette note