Obligée à nouveau de vivre la nuit une deuxième journée

d'étude

être moi en dépit de tout!

 

A peine croyais-je pouvoir un peu retraiter mon travail et le poster

un décès, une autre hospitalisation

des obsèques

des visites à l'hôpital

les parents à gérer, ma mère étant revenue

les enfants qui s'anoncent en avance

la personne hospitalisée placée en soin de suite près de chez nous et à devoir aider

les épreuves du mooc culinaire à faire, non pas 3h par semaine, mais plusieurs jours et nuits!

laisser de côté les autres moocs, même celui des troubadours parce que ce n'est plus possible!

 

et de temps à autre des nausées, des saignements de nez

comme je n'y vois que très mal, laisser reposer les yeux en? ôtant les lunettes

si je ne faisais ainsi, je n'y verrais plus du tout depuis longtemps!

 

des envies de pleurer qui aboutissent peu

 

l'impression que le défunt est là, qu'il regarde mon travail et qu'il a une pensée forte à ce sujet

compter qu'il va l'exprimer

me rendre compte qu'il est? MORT!

 

et moi je continue, je continue parce que je vis

je respire de grands coups

à condition que mes narines ne soient pas pleines de caillaux!

 

oui c'est trash! voilà!

 

c'est ma vie, trash!

entre deux ordres aboyés en cuisine!

mais qu'est-ce qu'ils font donc!

 

je comprends pourquoi on voyait une poisson dans Thérèse (film 1986)

quand on nettoie et prépare le poisson, tout ce sang dans les mains

moi aussi j'ai les mains pleines de sang, le sang tombé, le sang craché, le sang qui m'étouffe

oh Thérèse!