02h48

Je ne voulais pas revenir avant lundi au moins Chère Katzie!

mais nous qui sommes des amoureux de la liberté et "citoyens du monde" autant que français, quel coup de poignard cette nuit en rentrant des belles festivités de l'inauguration de notre orgue!

La France en deuil, meurtrie de fusillades, prises d'otages, explosions!

Plus de 120 victimes!

Des jeunes allés au concert qui ne rentreront plus jamais chez eux, ce n'est pas une fiction de série "qui fait peur", c'est l'attaque de cette nuit en plusieurs quartiers de Paris (six lieux) et spécialement au Bataclan!

Alors il faut que je te parle, tu comprends, je ne peux "laisser passer ça"!

Mes parents qui ont certainement tous les défauts du monde, avaient aussi des qualités heureusement!

Ils ne supportaient pas que leurs enfants puissent grandir sur une poudrière, dans un pays où l'on vivait les attentats partout depuis des années, où l'on ne pouvait plus aller en classe, où les parents faisaient des tours de garde pour déceler toute anomalie, tout signe laissant penser que quelque chose se préparait, qu'une bombe pouvait exploser.

Où la peur habitait les moindres de nos déplacements, où des amis, des parents, des copains étaient blessés, mutilés, avaient trouvé la mort dans des fusillades, des explosions, des razzias.

Grace à leur clairvoyance, nous avons pu, nous les enfants, vivre enfin dans le calme, mais avec des séquelles bien sûr, encore visibles pour chacun d'entre nous, même à nos âges très mûrs!

Nous avons été "vieux" avant l'âge, comme beaucoup d'enfants et de jeunes dans ce monde qui est loin d'être paisible!

Ce qui vient d'arriver me replonge dans ce climat et cette angoisse sourde éprouvée chaque jour de mon enfance: maman va-t-elle rentrer des commissions? papa reviendra-t-il de la banque? est-ce que notre tram ne va pas exploser? ça fait mal d'être déchiqueté? et si on enlevait ma petite soeur, comment puis-je la protéger? comment mon amie D. C. peut-elle vivre avec une jambe de bois, comment arrive-t-elle encore à rire? Pourquoi ils ont tous été malades d'avoir mangé des éclairs au café (sauf moi qui ne les aime pas!)? Qu'est devenue notre employée? Pourquoi personne ne la remplace? Pourquoi papa est un militaire la nuit? Pourquoi il ne faut plus sortir le soir? Pourquoi il ne faut pas faire de bruit? Pourquoi mes grands-parents ont-ils une valise toujours prête? J'en ai assez de courir en serrant très fort la main de papa et maman plutôt que marcher tout tranquillement et de me méfier de tous les passants, j'en ai marre de surveiller si on ne me surveille pas, si je ne suis pas suivie, j'en ai marre de penser aux traces de sang sur les pavés, d'entendre tourner les hélico, d'entendre sauter les bombes la nuit dans tous les quartiers, d'être pendue aux nouvelles de la radio, de pas voir mon père rentrer, ça dure longtemps la guerre? j'en ai marre de pas aller à la plage, de pas me baigner, de pas voir mes amies! a quoi ça sert la guerre? Ca existe des pays qui sont mieux, où on vit "normal", par exemple: tu sors sans avoir jamais peur, tu te promènes, tu peux rêver, tu peux jouer avec tes amis sur la place ou dans la rue, tu peux aller nager, voir des films au cinéma, tu peux fréquenter tes cousins, tu peux faire les études que tu veux, tes parents sont à la maison le soir, ils sourient et rient souvent...

Etat d'urgence! je comprends, l'heure est grave!

Je ne dirai rien de plus, sauf que je compatis à la souffrance des victimes rescapées et à celle de toutes les familles de victimes, comme également à la souffrance et l'accablement des familles découvrant que l'un de leur membre est agresseur.

Et que je suis solidaire de tous ceux qui ont été menacés, agressés, terrorisés, pris en otage puis fusillés, de tous ceux qui sont morts comme de tous ceux qui se battent pour rester en vie en dépit de leurs blessures graves.

Je condamne toute violence faite aux civils innocents.

La terreur engendre la répression, la surveillance, répandre la terreur n'a jamais réglé aucun problème.

Je suis triste et Zacch aussi.

Mes petits-enfants ont quitté un pays de guérilla et de corruptions, je suis triste pour eux, pour tous les jeunes et les enfants! quel avenir?

Katzie, ce monde est bien difficile à vivre, il n'y a pas que la pollution et l'effet de serre!

11h15

Chère Katzie qui pleure la mort des enfants de la France!

Passé une bonne partie de la nuit à l'écoute des infos, vieille habitude, une autre "nature" chez moi depuis l'enfance!

nous retournons au reportage de nos inaugurations (si elles persistent), et je penserai très fort à tout ce qui arrive!

(un des membres de notre famille, sportif, présent à Paris hier soir, probablement au Stade de France, est SAUF! mais tant sont dans la peine!)

à ce soir petit journal!

Courage!

"ENSEMBLE"!