Cette nuit, je marchais longuement pour quitter la ville et toutes ses petites lumières oranges et jaunes, lumignons tremblants grappés, groupés, étagés, déroulés. Je montais sans m'en apercevoir, je m'élevais, tout sombrait derrière mes pas comme si rien n'eût jamais existé. J'étais lasse de tout ce que je laissais, et curieuse de tout ce que je rencontrerais. Une tache rouge sombre, comme une braise toute chaude, sa couleur virait au coquelicot, un lac incandescent pour tout dire, immense lorsqu'on l'approchait, je commençais d'en faire le tour, mes cheveux grésillaient, je savais que leur pointe s'enflammaient, que resterait-il de ma belle parure? J'étais irrésistiblement attirée par la danse des flammes, il fallait que j'aille parmis elles danser moi aussi. Soeurs? Etaient-elles soeurs? ou ennemies? J'hésitais un instant, je tournais la tête en direction de la ville, en bas, si bas. Un trou noir, rien, plus rien à regretter, souvenirs et imagination: Stop!


Au moment où je fis mon premier pas vers le lac, ce premier pas qui me faisait quitter le chemin balisé qui se devinait sous mes pieds, une main attrapa mon bras droit, une main forte qui s'enfonçait dans ma chair, à mi-distance de l'épaule et du coude, comme pour me clouer sur place, ou m'arracher le membre au cas où j'aurais continué à aller de l'avant. "Tu me fais mal!"
Je l'avais oublié, mon guide! depuis le temps qu'il ne se manifestait pas! depuis le temps que je ne l'attendais même plus!
Depuis que j'avais remis mes lunettes de soleil pour éviter que le soleil ne m'aveugle totalement.
Oui, sans doute, traverser ce cratère, cette lave incandescente n'était pas réellement une bonne idée.


"Et si?" tiens j'entendais le son de sa voix, ça me faisait tout drôle, une envie de pleurer, de me jeter dans ses bras, et de le frapper de toutes mes forces "Mais où étais-tu? Où? tout ce temps? Je n'en peux plus!"
Il ne répondit pas à ma question "Ce n'est pas le bon chemin"
Pas le bon chemin? Mais qu'ai-je à faire du bon ou du mauvais?
"Ce n'est pas le chemin de la vie"
Mais de quoi tu parles, là? depuis quand tu connais le chemin de la vie? ou de la mort?
Mais de quel Droit?
"Et d'abord, pourquoi m'as-tu laissée en plein désert? C'était le chemin de la vie ça? tu crois? mais réponds-moi un peu!"

 

KNTHMH

(les chemins de la mandragore-extrait- la suite est ici)

Prologue 1 de l'histoire qui commence ici