La police est intervenue au local de l'association Florilèges dans les premières heures du matin sur plainte du propriétaire du local qui, à son arrivée, avait trouvé la porte béante, le coffre forcé et nombre d'objets déplacés ou renversés. La consultation de l'enregistrement de videosurveillance récemment installée est fructueuse. On peut apercevoir malgré l'obscurité une silhouette masculine de haute stature, cagoulée et gantée à l'action dans les lieux.

Il ne semble pas que la personne introduite par effraction ait dérobé quoi que ce soit d'important, cependant le contenu du coffre a été placé sous scellés et emporté au commissariat. Chaque pièce sera examinée soigneusement avant d'être restituée à son propriétaire.

En effet, l'intérêt des enquêteurs se porte désormais tout particulièrement sur une caméra et son contenu, un objet apparemment recherché depuis longtemps pour le besoin d'enquêtes complémentaires dans l'affaire DNT-Sprieeg.
Pourquoi et comment est-il arrivé dans le coffre de ce local à vocation littéraire? Quelles révélations contient ce précieux objet?

Les dirigeants actuels de DNT, ainsi que le détective qui suivait l'affaire seraient convoqués pour être entendus au commissariat.

Il est possible que des gardes à vue suivent ces interrogatoires.

Vous pourrez suivre l'évolution de ces investigations dans nos prochaines éditions.

Le Libéral

KNTHMH (chemin de la mandragore 64)

 

cette histoire a commencé ici

NB: Ce roman est une oeuvre fictive et rien ne renvoie à des faits ou des personnes existants ou ayant existé