La caméra saisie au local de Florilèges à la suite d'une effraction sans vol notoire est bien celle que recherchait la police. Depuis plusieurs semaines l'étau se resserrait, et il est incompréhensible que l'objet n'ait pas été récupéré par les auteurs de l'effraction. Il est également incompréhensible que la police qui surveillait ce local depuis plusieurs jours, ne soit pas intervenue pour appréhender aussitôt l'individu qui s'était introduit dans le local, aurait-il trompé leur surveillance en passant par toits et greniers? Nous aurions donc à faire à un spécialiste en la matière, que cherchait-il, si rien n'a disparu?

Le propriétaire du local a pu décrire l'individu s'étant présenté peu de jours auparavant pour rechercher une caméra égarée, le portrait robot effectué oriente les recherches vers un certain malfrat bien connu pour sa participation à des associations de malfaiteurs, à des bandes armées coupables de hold-ups divers, un mandat international a été lancé contre lui.

Si les personnes convoquées au commissariat n'ont pour le moment pas été retenues en tant que suspects, elles ont été priées de ne pas quitter le territoire sans autorisation.

L'examen rigoureux du contenu encore présent dans la caméra indiquera certainement les élément importants à considérer et les pistes nouvelles à poursuivre, nous vous tiendrons immédiatement au courant.

 

Le Libéral

KNTHMH (chemin de la mandragore 65)

 

NB: les textes de ce roman sont tous fictifs et ne renvoient à aucune "affaire" ni présente, ni passée
l'histoire commençait à cette note