Chère Itzia,

 

Mon beau-frère m'a montré une photo prise début novembre 08, il m'a dit: "C'est la dernière fois qu'on l'a vue, elle nous a appris qu'elle était en traitements depuis environ une année, sans résultats, et qu'elle n'en avait plus que pour quelques semaines, elle nous a dit Adieu." Son visage rayonnait de paix et de de volonté. Un regard magnifique!

Je vous assure Itzia, j'ai pris la photo et je l'ai embrassée, mon beau-frère avait les yeux tout rouges, et je l'ai serré dans mes bras, et nous avons pleuré un moment en silence.

Il m'a dit: "Maintenant ma fille c'est la tienne"

et je lui ai répondu: "Et ta fille c'est la mienne, Inch'Allah! Comment c'est donc possible une chose pareille?"

et il a dit: "Seul Dieu sait Sarah, et il est Grand!"

 

Il est difficile de voir partir son enfant, mais pour nous, la consolation est dans le fait de la voir survivre dans une personne du même sang aux convictions et à l'énergie semblables.

Une personne qui aura relevé tous les défis, dont celui qui n'est pas le moindre, de conduire la tournée du groupe XTG, malgré son hospitalisation récente.

Et qui a repris officiellement la tête du mouvement!

 

Je n'ai plus de voix, plus de larmes pour exprimer ce que je ressens, ce que nous ressentons mon mari et moi, ma soeur et son époux, et le fiancé de Hazzel aussi.

Plus de mots, je vous assure!

 

Peut-être n'y avait-il plus d'autre solution. C'est ce que je n'arrête pas de me répéter.

Notre fille, elle n'aurait jamais pu se faire une nouvelle virginité, même si on reprend le procès et qu'on la disculpe. Et puis son passé dans l'armée est trop secret, trop lourd.

Malgré la difficulté, voilà une ligne plus droite qui s'ouvre, beaucoup de rencontres, de communication, de découvertes comme elle en rêvait.

 

C'est ce positif que nous voulons regarder et garder.

 

Nous nous verrons aux obsèques à présent.

C'est une question de jours ou d'heures à ce qu'on nous a dit.

 

Je serrerai la malade dans mes bras pour nous tous.

 A bientôt et encore merci pour tout

 

Sarah

 

KNTHMH (chemin de la mandragore 91)

 la note 92 se trouve là

 

NB: les textes de ce roman sont tous fictifs et ne renvoient à aucune "affaire" ni présente, ni passée

 

l'histoire commençait à cette note