C'est toujours elle, K, qui écrit ses aventures, et moi, je n'en ai pas le temps, elle me lit tout ce qu'elle écrit, mais cette fois, je veux écrire à mon tour, et pourquoi pas me mettre "dans sa peau", puisqu'elle m'a raconté en détail ce qu'elle ressentait.  Ils font ça facile, les écrivains de se mettre dans la peau ou la tête des autres!
 moi j'essaye de me mettre à la place de K , et difficulté supplémentaire à cet exercice: pour garder une certaine unité de ton et d'écriture, je tente non pas de copier, c'est pas beau de copier! mais de pasticher un peu sa manière d'écrire
j'ai cependant une particularité qui amuse fort mon épouse: sauter du présent au passé dans les temps employés, sans nécessité. Et cette particularité qui fait mon "charme" à ses yeux, j'y tiens!

si vous avez manqué les épisodes précédents:

début de l'histoire

----

J'étais donc descendue du tram à la station MUSEE D'AQUITAINE, je connais bien l'endroit pour y avoir visité des expos intéressantes, mais aujourd'hui je vais plutôt vers l'inconnu. Une idée malicieuse m'habitait: pourvu que ce ne soit pas l'Inco...nu sous son chapeau !!! (non, je l'avoue, pas vraiment une idée de K, mais la mienne ici en l'occurence)


D'un pas décidé je descends le cours Victor Hugo, traverse la rue Sainte Catherine, passe devant le Lycée Michel Montaigne d'où sortent de nombreux jeunes, garçons et filles. Certaines ont une tenue plutôt provoquante comme je le laisse dire aux grincheux, c'est normal pour leur âge, pour le mien? bah, dans cette grande ville, ma tenue n'a presque rien à envier à la leur, et c'est tellement habituel ici que personne ne me remarque spécialement!  Je chasse mes doutes d'un coup de menton! L'Inconnu au chapeau ne s'en apercevra peut-être même pas!
Encore une centaine de mètres, et je prendrai la premiere rue à gauche dont la perspective est barrée par le beffroi de la GROSSE CLOCHE. Je remarquai à droite du monument une église gothique paraîssant comparativement ridiculement minuscule, et devant laquelle je vis une sombre silhouette, haute, mince, surmontée d'un grand chapeau de feutre mou masquant son visage. Ouf !!!! c'était bien l'inconnu, du moins je le supposais, mais quel accoutrement! pour un peu il friserait l'exhibitionnisme!

 Lui, moi et l'église gothique proche! quel tableau humoristique (?) de bas-fonds noirs! Jack l'éventreur? la montre était DE TAILLE alors!

 

DJM

(A suivre)