Il m'ôte les mots de la bouche ou du clavier!

Qui est-il? Passy, le correspondant habituel du Libéral pour notre région et occasionnel de Claques
Reporter "multi-cartes", nous lui laissons "carte blanche" pour semer un grain de sa verve sur presse papier, nous nous bornerons donc aujourd'hui à citer intégralement (et avec son autorisation) son article publié sur le "Libéral"

Franchement, nous ne pourrions faire mieux, peut-être un peu plus cynique et "voyeur" sous notre "enseigne"... mais le jeu en vaut-il la chandelle?
Nous espérons que la reproduction intégrale de cet article ne nous mettra pas, pour une fois, en danger de censures ou d'interdiction de publication assujettie d'amendes, procès divers et excuses obligées de convenances et circonstances (atténuantes, toujours, en ce qui nous concerne).

"Claques"

 

Des nouvelles de "la maison" et de H, son hôtesse si charismatique!

 

Sans vouloir faire concurrence au "people mag" en lignes "Claques"
force nous est de reconnaître qu'Hazzel Sprieeg est un personnage en or!

Elle catalyse et synergise toutes les unités de police, dévérouille les rouages grippés de notre bonne vieille Justice, tient en haleine ses proches comme les médias avides de scoops.

Escroquerie ou extraordinaire coup de filet international? cet agent déjà sur le retour, mais aux performances incomparables, à l'inventivité dantesque, adepte des extrêmes et des paradoxes apocalyptiques, défie le temps qui paraît s'être pour elle arrêté!

Dernière pratique de notre Mac Gyver pathétique: le rébus! Transmettre des infos codées c'est du dernier obsolète pour cette championne du chiffre! Ce sont donc d'innocents rébus hand made qui ont mis sur la piste, les pistes devrais-je dire, les enquêteurs officiels. Comment ces documents sont-ils tombés entre les mains autorisées, parvenus en temps utile au bon endroit, voilà ce que l'enquête ne nous dit pas! Mais le résultat est bien tangible, les messages, même d'outre tombe ont été reçus et saisis au doigt et à l'oeil!
Notre note sera de 5/5 pour ces opérations menées de main de maître.
Reste en suspens une question naïve: bien que nous connaissions à présent les talents "divinatoires" de Hazzel Sprieeg, nous nous interrogeons sur la manière dont elle, tenue au secret, en prison, à la centrale modèle C, a bien pu connaître ou être informée des endroits où se cachaient les vidéos en question, si elle le savait dès le départ de l'enquête, pourquoi ne l'a-t-elle tout simplement pas dit?

Eh bien, justement, c'est là le travail tout en dentelle de cet agent exceptionnel, il y a fort à parier que découverts trop tôt et sans médiatisation à outrance, par des "ignorants" et sans possibilité de mettre en concordance ou concurrence différents documents, ces petites bombes à retardement auraient été désamorcées et enterrées rapidement sans autre forme de procès.
A présent, ce n'est plus possible.
Regrettons simplement que l'auteure de cette mise en scène ne soit plus en mesure de jubiler de la réussite de son "grand spectacle" à petit budget.

Budget réduit? examinons:

Hazzel a séjourné 4 mois en centrale (zappons son passage en "préventive"),

Tarifs forfaitaires pour séjours environ 900 euros la journée

soit pour 4 mois pleins: 900x30x4= 108 000 euros

conditions:
- en chambrées de 3 pour 9m2 (sans possibilité de s'isoler pour activités ou toilettes intimes)
- 3 douches par semaine eau glacée ou bouillante (sans possibilité de choix préalable)
- 3 repas par jour sans adjonction d'épice ou d'huile
- droit à l'inscription sur liste d'attente pour poste (au choix) de technicienne de surface ou de soudeuse à l'arc à l'intérieur de la centrale, rémunéré selon les tarifs propres au conventions en cours passées avec l'administration compétente
- possibilité de bénéficier de plusieurs matinées de sport à l'extérieur de la centrale (joindre un CV et lettre de motivation) conditions soumises à un entretien et à la ratification des personnes habilitées à donner cette autorisation

A présent, soignée ou achevée? en hôpital, ça va chercher pour son cas (réanimation, soins intensifs) dans les 2000 euros par jour, depuis un mois, calcul 2000x30= 60 000 euros
Oh, en additionnant les deux... 168 000 euros*, pas même de quoi se payer une maison en pays intérieur, ou alors une très petite maison, ou alors totalement en ruine, et encore avec la surenchère venant des personnes fortunées...
Je disais donc un ridicule budget pour cette super production, ce live-thriller, cette média-réalité dont nous espérons une seule chose: c'est qu'elle ne fera pas "école" (pour la besace déjà bien vide des contribuables, ceux qui ont encore un boulot leur permettant de payer des impôts)

*en référence comparative le budget du "parrain" tourné en 8 semaines 50 millions d'euros
allez voir également cette référence, le budget de cet inquiétant reportage-réalité sur les télé-réalités se monte à 2,5 millions d'euros:une-nouvelle-emission-denoncant-la-tele-realite-vous-emmene-dans-l-horreur

 

Revenons au procédé "rébus", cette trouvaille de notre Géo Trouvetout national pourrait bien être une réminiscence de son passé de ska-out, traduisez d'adepte de ce bon vieux Bipi, familier d'école buissonnière, le fameux inventeur des troupes éclaireuses destinées à éduquer la jeunesse sainement, un art véritable d'apprendre aux jeunes à faire la paix!

Rappel de certains Principes:

    "Essayez de laisser ce monde un peu meilleur qu'il ne l'était quand vous y êtes venus et quand l'heure de la mort approchera, vous pourrez mourir heureux en pensant que vous n'avez pas perdu votre temps et que vous avez fait
« de votre mieux ».
    Soyez prêts à vivre heureux et à mourir heureux. Soyez toujours fidèles à votre promesse même quand vous serez adultes.
    Que Dieu vous aide." Baden Powell

Très tôt (à l'âge de 8 ans), Hazzel a revêtu la houltsa des EEIF
non, il ne s'agit point là de rubrique précocement nécrologique, mais de faire mieux connaître cette personnalité complexe, en lui souhaitant tout le bonheur du monde: se rétablir en compagnie de son fiancé, loin de tous les bas complots. Hazzel même guérie, même blanchie ne réintègrera pas le corps d'armée qui l'avait missionnée sur cette affaire. Elle mérite la paix et la douceur de vivre auprès de ceux qu'elle aime et qui comptent à présent vraiment pour elle et sur elle.

 

«Une difficulté n’en est plus une, à partir du moment où vous en souriez, où vous l’affrontez.» Baden Powel

Hazzel ton sourire et ta détermination sont légendaires!

«Les connaissances qu’on a cherchées restent, celles qu’on n’a pas cherchées se perdent.» Baden Powel

Hazzel, tes connaissances "reviendront", notre optimisme envers tes capacités nous l'affirme.

Hazzel lève-toi et marche!

De P. votre correspondant au "Libéral"

 

(NDLR de "Claques": en fait nous avons dû, avec l'accord de l'auteur  Passy, faire des modifications en ce qui concerne la partie médiane de son article, l'article originel ou original pouvant être envoyé privativement sur demandes circonstanciées et non anonymes accompagnées d'adresses mail VALIDES, qu'on se le dise!)

 

 

KNTHMH (chemin de la mandragore 72)

 

NB: les textes de ce roman sont tous fictifs et ne renvoient à aucune "affaire" ni présente, ni passée
l'histoire commençait à cette note